J’ai testé un resto régressif : Le Club des 5

A la recherche sur le net d’un resto un peu décalé mais qui propose des plats traditionnels, je suis tombé sur « Le Club des 5 ».

Première chose à savoir : il vaut mieux réserver. Il faut dire que nous avons essayé d’y dîner un samedi soir en appelant vers 20h, hum. Cela dit en appelant 2 fois de suite on a réussi à nous trouver une…petite…place.

Le cadre

La déco est géniale. Bon, elle parlera plus à ceux qui ont été enfants dans les années 80 et 90. Les références à cette époque pleuvent : vieille console de jeu, casimir, murphy le gorille…etc

Vous l’avez constaté, la déco est vraiment bien travaillée dans l’esprit des années 80. L’espace du resto est assez bien pensé mais les places sont petites. Si vous cherchez un resto intimiste, passez-votre chemin. L’endroit est bruyant et votre voisin très euh proche de vous.

La Carte

Que du tradi mais des plats et ingrédients qui sentent bon l’enfance.

Nous avons choisi de partager une entrée : les rillettes de poisson.

Puis, mon chéri a pris les côtelettes d’agneau et moi le parmentier de lapin.

Pour finir, les douceurs : respectivement un tiramisu au kinder et un cheese cake caramel au beurre salé.

Avec l’addition, on nous a proposé quelques bonbons (toujours sympa :-))

Notre avis

J’ai adoré la déco très réussie et le cadre est convivial. Pour un diner entre potes, c’est l’idéal. La carte est sans prétention mais suffisamment variée. Par contre, un gros bémol  : les plats n’étaient pas assez assaisonnés. Ca manquait de goût, d’onctuosité. Les idées sont là mais on a l’impression que ce n’est pas abouti. Le resto était plein à craquer ce soir là, ceci explique peut être cela… Néanmoins, nous mettrons une mention spéciale au tiramisu Kinder, juste excellent. J’y retournerai pour me faire une idée définitive.

L’adresse

Club des 5 – 57 rue des Batignolles – 75017 Paris – Tel : 01 53 04 94 73

Certaines photos proviennent du site Le Club des 5

4 thoughts on “J’ai testé un resto régressif : Le Club des 5

  1. Adresse effectivement très régressive, je crois qu’on a un peu besoin de ça, retrouver notre enfance, les références de celle-ci, comme des repères pour bobos trentenaire ! 🙂
    Dans l’assiette à part les rillettes de poisson, rien ne me tenterait vraiment …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.